TEXTILE AND TRAVEL

Un voyage à travers les savoirs-faire textile en Asie du Sud Est il y a quelques années, et aujourd'hui, une grande envie de découvrir le "made in pas trop loin de chez moi" .

UDON THANI VOCATIONAL COLLEGE

              UDON THANI-THAILANDE

 

Huit mois ont passé, le temps file, s'écoule à une vitesse folle. Je commence à mieux comprendre le système éducatif en Thaïlande et il m'apparaît aujourd'hui impossible de dissocier éducation et tradition. Par tradition j'entends le chant, la danse, les costumes... tout ce qui "physiquement" représente la culture thaï. Et j'en ai réellement pris conscience lors d'un évènement très important pour tout collège thaï: les "sports days". Deux journées pendant lesquelles tous les élèves, répartis en équipes, s'affrontent lors de différentes épreuves sportives et artistiques. Deux jours de folie pure comme j'en ai rarement vu dans un collège, surtout en France. Vous me direz, mais quel est le rapport avec le sujet de ton blog? Et bien le lien est clair, la jeune génération n'ignore rien de sa culture, de son patrimoine, les jeunes filles savent exactement comment porter un costume traditionnel, comment bouger leur mains d'une manière gracieuse comme le faisaient leur mère et leur grand-mère. Bien sûr la modernité a bel et bien sa place, surtout dans un pays aussi développé que la Thaïlande. Tous mes élèves ont un I-phone et sont les rois du "selfie", mais je ne peux que constater la jolie harmonie formée entre modernité et tradition; tous les ingrédients sont là pour pouvoir apprendre à les mixer. La jeune génération en aura-t-elle envie? Car à mon sens, ils seront, dans le futur, les plus à même de le faire.

 

Je voudrais mettre l'accent sur un moment particulier de ces "sports days": le défilé. Je crois n'avoir jamais vécu un moment comme celui-ci. Lever à 2h du matin pour une séance de maquillage. Chaque équipe devait, dès 7:30 du matin, défiler dans les rues de la ville, habillée de jolis costumes, coiffée et maquillée jusqu'au bout des ongles.

Tissus traditionnels, broderies, tissages et parures volent dans tous les sens, une douce folie s'installe. Chacun se prépare avec soin, avec fierté. Je ne peux qu'imaginer ce que cela donnerait en France, bigoudène et coiffe alsacienne à enfiler aux aurores... sans compter qu'il serait bien impossible de sortir un élève du lit au milieu de la nuit. Tout le monde est près et la marche commence, les habits scintillent sous les premiers rayons du soleil, un moment de grâce qui dure jusque 9h du matin. Je suis émerveillée par tout ce travail, la beauté des costumes, la grâce de tout ces jeunes étudiants.

Je constate que malgré la difficulté de survie des artisans en Asie l'artisanat textile et traditionnel reste tout de même relativement bien préservé, jusque dans les écoles contrairement à nous en Europe, où nous avons plutôt tendance à l'oublier. Je reste persuadée que l'avenir réside dans ce juste équilibre entre tradition et modernité.

 

"La sagesse consiste à avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"


Oscar Wilde