TEXTILE AND TRAVEL

Un voyage à travers les savoirs-faire textile en Asie du Sud Est il y a quelques années, et aujourd'hui, une grande envie de découvrir le "made in pas trop loin de chez moi" .

KNOWLEDGE AND TECHNOLOGY CENTER FOR

NORTHEN TEXTILE- FAI GAEM MAI

                     CHIANG MAI-THAILANDE

 

À propos de Fai Gaem Mai :

J'ai eu la chance de pouvoir rencontrer Nittaya Mahachaiwong, fondatrice du projet "Fai Gaem Mai" qui a été initié par le Centre de Recherche des Sciences et de la Technologie à l'université de Chiang Mai. Depuis 2000, le projet supporte cent quatre vingt-deux groupes ethniques d'artisans venant de dix sept provinces du nord de la Thailande. "Fai Gaem Mai" a pour but d'améliorer les conditions de vies des groupes d'artisans textiles du nord de la Thailande: en modifiant leurs conditions de travail afin de préserver leur santé et, la transmission de leur savoir-faire en créant des workshops destinés aux plus jeunes.

 

"Fai Gaem Mai" est un programme de recherche  complet donnant des outils concrets et utiles aux artisans à chaque étape de la chaine de production. À mon sens cette démarche est très juste: en apprenant aux artisans à respecter l'environnement, en utilisant des teintures naturelles, et en les guidant dans la création de produits plus adaptés au marché, Nittaya participe entièrement à la préservation de ces savoir-faire, elle leur donne de vrai outils pour évoluer et perdurer dans notre monde moderne et assurer un futur à ces techniques ancestrales techniquement remises au goût du jour.

 

Travailler avec des groupes d'artisans textile est un travail d'équipe, l'échange permettant d'acquérir une meilleure connaissance du terrains. Au fil du temps, des solutions pratiques sont employées: par exemple, l'époux de Nittaya, ingénieur de profession,  par des modifications simples (l'utilisation d'une ceinture dorsale etc...) a changé le mode d'utlisation du métier à tisser, permettant ainsi aux artisans de préserver leur corps et leur santé.

Revoir leur façon de produire et de créer leur permet également d'apprendre à développer leur production efficacement: pour une meilleur rentabilité économique et dans le respect de la nature. Pour cela, "Fai Gaem Mai" a ouvert quatre centres de formation répartis dans quatre régions différentes dans le nord du pays, chacun d'entre eux ayant une spécialisation: teinture naturelle, indigo, tissage et production de soie éri.

Des formations y ont lieu régulièrement et certains artisans, déjà formés depuis de nombreuses années, sont également présents afin de témoigner de leur expérience.

 

L'université de Chiang Mai propose de nombreuses ventes et expositions afin de valoriser et faire connaitre le travail des artisans de "Fai Gaem Mai".

Comme je l'ai déjà souligné, préserver l'environnement est un point très important dans le programme de "Fai Gaem Mai". On apprend aux artisans à utiliser des teintures naturelles et à créer leur propre gamme de couleur. La bonne utilisation de l'eau est également importante: comment ne pas la polluer avec des produits chimiques et l'économiser. Tout cela joue un grand rôle dans l'amélioration des finances des artisans, en complément de l'amélioration des produits.

 

Les objectifs principaux de "Fai Gaem Mai" sont:

  • Rechercher et développer les connaissances du textile local et des procédés de développement à travers la publication d'ouvrages, la création d'un espace de consultation ouvert à tous et l'enseignement de ses savoir-faire aux étudiants.

  • Développer des innovations pour améliorer la qualité du textile local et adapter le design des produits au marché dans le but d'améliorer les conditions économiques des artisans.

  • Développer des systèmes d'information pour soutenir et normaliser la production de textile local et son développement notamment le coton biologique, la soie éri, la fibre de chanvre et le coton (naturellement) vert.

  • Développer les connaissances des mécanismes et des technologies  "eco friendly" de production dans le but d'améliorer les conditions de travail et la qualité des produits à travers par exemple l'enseignement des teintures végétales.

 

Nittaya il y a quinze ans maintenant, n'avait jamais pensé un jour faire partie d'une telle aventure; au début de sa carrière elle souhaitait enseigner. Aujourd'hui son bilan est très positif: les artisans voient une nette amélioration de leur condition de vie et sont de plus en plus fiers de leur travail.

 

Knowledge and Technology Center for Northern Textile (Fai Gaem Mai)

Science and Technology research Institute, Chiang Mai University

http://www.ist.cmu.ac.th/cotton

 

Merci à Nittaya Mahachaiwong pour son accueil.

La beauté des tissages du nord de la Thailande...

 

"La sagesse consiste à avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"


Oscar Wilde

© Constance Demenet

Nittaya Mahachaiyawong, fondatrice du projet Fai Gaem Mai.